AFR20180705001200884 01 iSEOUL, 05 juil. (Yonhap) -- Le Fonds vert pour le climat (FVC), un fonds des Nations unies (ONU) visant à lutter contre le changement climatique dont le siège se trouve en Corée du Sud, a décidé de chercher d’autres sources de financement pour ses divers projets, a fait savoir ce jeudi le ministère des Finances.

Le conseil d’administration du FVC a tenu une réunion de quatre jours à Songdo, à l’ouest de Séoul. Les membres du conseil n’ont cependant pas réussi à enrichir leur portefeuille de 76 projets.

Lors d’une réunion précédente, le FVC avait approuvé le financement de 23 nouveaux projets d’une valeur totale de 1,09 milliard de dollars, ce qui constitue un record jamais enregistré.

Les membres du conseil d’administration ont discuté de moyens pour mobiliser des capitaux pour ses autres projets.

Depuis son établissement, le FVC a fourni un total de 3,73 milliards dollars pour 76 projets.

Le secrétariat du FVC, situé à Songdo, prévoit de recruter plus de 60 personnes supplémentaires cette année.

Afin d'atteindre l’objectif de 250 employés, le fonds a décidé de lancer un processus de recrutement au niveau international pour étoffer son personnel, comptant actuellement 184 personnes.

Lancé en 2010, le FVC vise à acheminer de l’argent des pays industrialisés vers les pays en voie de développement pour les aider à lutter contre le changement climatique.